• A A A
  • FR

Brève biographie :

Matthias Ziegler est professeur de diagnostic psychologique à l’université Humboldt de Berlin depuis 2012. Après ses études de psychologie à l’université de Marbourg (Allemagne), il a obtenu son doctorat à l’université Ludwig Maximilian de Munich dans le domaine de la méthodologie et de l’évaluation psychologiques. Après une phase postdoctorale, il s’est vu offrir un poste de professeur junior en diagnostic psychologique à l’université Humboldt de Berlin. Ses travaux de recherche portent sur la personnalité, les situations et l’intelligence. Il se concentre, d’une part, sur les structures et la mesure de ces concepts et, d’autre part, sur leur interaction dans le processus d’apprentissage et de performance tout au long de la vie. C’est dans le cadre de divers projets que le professeur Ziegler a conseillé des entreprises dans les domaines de la sélection, du développement et de l’évaluation du personnel. Le professeur Ziegler a plus de 80 publications scientifiques à son actif ; il est membre du comité rédactionnel de plusieurs revues spécialisées internationales.

Description sommaire du test :
B5PS

Interview :

À quelles fins le test a-t-il été développé ?
L’objectif du développement de B5PS était de mettre en pratique de manière profitable et scientifiquement fondée les expériences que j’ai acquises lors de nombreux entretiens de retour sur les tests. J’ai trop souvent constaté que les tests de personnalité que j’utilisais étaient considérés comme insuffisamment adaptés à l’activité professionnelle ou à la situation. J’ai donc voulu formuler un test approprié à l’activité professionnelle et qui permet de cartographier les différentes influences de l’environnement professionnel sur notre comportement.

Quel a été le plus grand défi à relever dans le développement de vos tests ?
Au début du développement, il n’existait pas de modèle répandu ni testé empiriquement pour la perception des situations. Dans un travail de recherche de plusieurs années, nous avons alors développé un tel modèle de manière empirique : la Situation 5. Cela a permis d’élaborer un test qui non seulement dépeint différentes conditions situationnelles dans les questions, mais qui peut aussi les prendre en compte dans la présentation du profil de personnalité.

Pour quel groupe cible le test a-t-il été élaboré ?
B5PS est destiné à la sélection et au développement du personnel, c’est-à-dire au groupe cible des adultes actifs.

Quels sont les spécificités des tests ?
B5PS permet de mesurer les 5 grandes dimensions de la personnalité. Ces dernières peuvent, en outre, être examinées de manière plus précise sur la base de 42 facettes. La possibilité de leur détection modulaire augmente l’intérêt de ce test dans la sélection du personnel. De plus, la mesure de Situation 5 permet de se prononcer sur la façon dont une personne perçoit habituellement les situations professionnelles. C’est ici que je vois la véritable particularité de B5PS. L’association des cinq dimensions de la personnalité et des cinq dimensions de la perception des situations permet de créer un profil individuel qui montre comment la personnalité se manifeste, de manière générale, dans le comportement, mais aussi comment cette manifestation varie selon la situation. Nous avons ainsi déjà vu des profils qui semblent posséder la même stabilité émotionnelle que la plupart des autres personnes. En situation de stress cependant, cette stabilité augmentait encore considérablement. Ce sont précisément ces fluctuations conditionnelles qui permettent de s’adapter plus spécifiquement à la personne testée, notamment dans le domaine de la gestion des talents et du développement du personnel.

Quelles possibilités d'amélioration envisager-vous à l'avenir pour les tests ou lesquelles vous intéressent particulièrement ?
En raison de mes travaux de recherche dans le domaine de la falsification intentionnelle, je pense que certaines nouvelles versions de test peuvent bousculer les choses. C’est le cas, par exemple, des modèles de préférence par paires. Je pense, par ailleurs, que l’association de la réalité virtuelle et de tests adaptatifs ouvrira des possibilités entièrement nouvelles pour analyser la personnalité humaine.

De plus amples informations sont disponibles sur le site de l’auteur : http://www.psychologie.hu-berlin.de/prof/dia