• A A A
  • FR

Brève biographie :
Né à Bischofsheim près de Mayence. Études de psychologie, logique et philosophie des sciences à l’Université de Mannheim. 1988 chercheur (DFG) à l’Université catholique, d’Eichstätt-Ingolstadt. Janvier 1989 à février 1991 psychologue de service et assistant de recherche à l'Institut central de santé mentale de Mannheim (ZISG). Doctorat en 1990 à l’université de Mannheim. À partir de mars 1991, maître-assistant à l'Université de Constance, habilitation universitaire en 1997. Depuis janvier 1998, responsable du groupe de travail Neuropsychologie clinique et expérimentale du département de psychiatrie et psychothérapie du Klinikum rechts der Isar de l’Université technique de Munich, dont les activités tournent autour des soins aux patients, la recherche, l'enseignement et l’expertise médicale. Membre de la Deutsche Gesellschaft für Psychologie (DGP, société allemande de psychologie) et de la Gesellschaft für Neuropsychologie (GNP, société de Neuropsychologie). Depuis 2005, co-éditeur du Zeitschrift für Neuropsychologie (journal de neuropsychologie).

Description sommaire du test ou test set :

AWLT, VISCO, WIWO, WOBT et test set CFD

Interview :

À quelles fins le test set a-t-il été développé ?
Le test set CFD (Cognitive Functions Dementia), composé d’adaptations de tests éprouvés (CORSI, TMT, WAFA, WAFG) et de nouveaux procédés (AWLT, VISCO, WIWO, WOBT), devait également permettre de réaliser, même chez les personnes âgées novices en informatique, un examen, à la fois simple et répondant aux exigences psychométriques élevées, des fonctions cognitives déterminantes pour la détection précoce et le diagnostic différentiel des maladies démentielles et ne pouvant être évaluées aussi amplement avec les « tests de démence » utilisés jusqu’ici.

Quel a été le plus grand défi lors du développement de vos tests sets ?
Le traitement assisté par ordinateur des réactions orales des personnes testées, en construisant des tâches linguistiques théoriquement bien pensées et praticables dans les domaines de l'apprentissage verbal et de la mémoire, ainsi que la dénomination des objets.

Pour quel groupe cible le test set a-t-il été développé ?
Le test set CFD permet d’optimiser le dépistage précoce et le diagnostic différentiel des troubles neurocognitifs, en particulier les syndromes de démence neurodégénératives chez les personnes âgées de 50 à 95 ans. Cependant, son utilisation ne se limite pas aux questions de diagnostic de la démence au sens strict, mais peut conforter le diagnostic de performance neuropsychologique chez les personnes âgées en général.

Quels sont les spécificités du test set ?
C'est la première fois qu’un test set pouvant être utilisé sur un ordinateur portable convertible doté d'un écran tactile portable comme une tablette, même au chevet du patient si nécessaire, a été élaboré dans le cadre du Vienna Test System (VTS). Avec la normalisation des tests fondée sur la régression (continuous norming) et la mesure de la progression étayée statistiquement au cas par cas à l'aide de deux versions parallèles (reliable change indices RCI), le CFD offre des possibilités qui ne sont pas encore la norme dans le diagnostic neuropsychologique de la démence.

Quelles possibilités d'amélioration envisager-vous à l'avenir pour les tests ou lesquelles vous intéressent particulièrement ?
En général, il est important d'améliorer constamment l'applicabilité clinique et le potentiel diagnostique différentiel des tests assistés par ordinateur. Cela requiert une collaboration plus étroite entre les concepteurs de tests et leurs utilisateurs, comme cela a été possible de manière inspirante et fructueuse avec SCHUHFRIED GmbH. Surtout en ce qui concerne le CFD : conformément aux recommandations du DSM-5 pour le diagnostic des troubles neurocognitifs, il serait également souhaitable à l'avenir d’évaluer des aspects clés de la cognition sociale.

 

Page d'accueil du groupe de travail : http://www.neuropsy.med.tum.de