• A A A
  • FR

Brève biographie :
Professeur Dr Dr h. c. Joachim Funke est né en 1953 et a étudié aux universités de Düsseldorf, Bâle et Trèves. Doctorat en 1984 à l’université de Trèves, habilitation universitaire en 1990 à l’université de Bonn. Il dirige, depuis avril 1997, l’unité de psychologie générale et théorique à l’institut de psychologie de l’université de Heidelberg. En 2008/2009, il a été boursier du collège Marsilius de l’université de Heidelberg. Ses recherches s’articulent autour de la pensée, de la résolution de problèmes et de la créativité. De 2009 à 2014, il a été président du groupe international d’experts chargé du thème « résolution de problèmes » pour le programme international PISA de l’OCDE.

Description sommaire du test :
PAD

Interview :

À quelles fins le test a-t-il été développé ?
Daniel Holt (avec qui j’ai développé PLAND) et moi-même voulions, pour les fonctions cognitives supérieures, un test facile à utiliser et adapté, à la fois, au diagnostic et à l’entraînement. L’objectif était, en parallèle, de remplir des critères psychométriques tout en restant proche de la pratique quotidienne.

Quel a été le plus grand défi à relever dans le développement de vos tests ?
D’une part, il s’agissait de produire un large éventail d’exigences de différents niveaux de difficulté et, d’autre part, d’élaborer des indicateurs appropriés pour la capacité à prévoir. À notre humble avis, nous avons bien réussi à maîtriser ces deux défis.

Pour quel groupe cible les tests ont-ils été développés ?
Le groupe cible réunit des patients en phase de rééducation et chez qui les fonctions cognitives supérieures ont déjà été largement rétablies. La résolution de problèmes et sa planification font habituellement partie des exigences particulièrement difficiles.

Quels sont les spécificités des tests ?
Ils exigent une planification intégrée de plusieurs tâches, qui prévoit de respecter, à parts égales, des contraintes spatiales et temporelles (« planification en condition de contraintes »).

Quelles possibilités d'amélioration envisager-vous à l'avenir pour les tests ou lesquelles vous intéressent particulièrement ?
J’aime les procédures de test adaptatives proches des capacités des sujets et qui représentent ainsi des défis idéaux. Le lien entre diagnostic et entraînement devrait être renforcé.

De plus amples informations sont disponibles sur le site de l’auteur : https://www.psychologie.uni-heidelberg.de/ae/allg/mitarb/jf/