• A A A
  • FR

SPEED– Vitesse de traitement de l'information

M. Bossert, K. Baum, M. Weisbrod & S. Aschenbrenner © SCHUHFRIED

Le programme d’entraînement SPEED fait jouer la vitesse de traitement de l'information, c’est-à-dire l’aptitude à traiter des stimuli simples de manière rapide et fiable.

Scène et tâche

Dans le programme d’entraînement SPEED, la vitesse de traitement de l'information peut être exercée dans l’un des trois scénarios. Le client peut naviguer lui-même entre les scénarios s’il le souhaite et ainsi influer sur le déroulement de l’entraînement. Dans le premier scénario, le client pointe sur des bateaux ou des papillons en ordre ascendant. Dans le deuxième scénario, il doit trier des marchandises ou des produits alimentaires qui se trouvent sur les rayons. Dans le troisième scénario, le client doit éviter des obstacles en voiture ou en bateau.

Théorie

La vitesse de traitement de l'information est réputée être l’une des fonctions cognitives fondamentales de traitement par l’humain. La vitesse avec laquelle les informations sont reçues et traitées est non seulement contrastée selon les individus, elle diminue aussi avec l’âge et peut être altérée par diverses maladies.
D’une part, son importance pour la pratique clinique dépend du rapport étroit entre la vitesse de traitement de l'information et d’autres fonctions cognitives majeures comme les fonctions exécutives ou l’intelligence générale. D’autre part, on peut observer des déficiences de la vitesse de traitement de l'information suite à un grand nombre de maladies neurologiques ou psychiatriques.

Formulaires de formation

Le programme d’entraînement SPEED intègre trois scénarios différents. Chaque scénario est lui-même disponible sous la forme de deux sous-exercices. Les personnes peuvent choisir de façon autonome quels sous-exercices ils veulent faire sur le plan d’une ville où se trouvent divers établissements pour s’entraîner.

Difficulté

Si, lorsqu’on exerce la vitesse de traitement de l'information, les difficultés s’accentuent, alors inévitablement d’autres fonctions cognitives s’avèrent nécessaires pour mener à bien les tâches données. Pour éviter un tel amalgame et contrairement aux autres entraînements CogniPlus, SPEED renonce à varier les niveaux de difficulté et avec eux la structure des difficultés.
L’option choisie est d’organiser les sous-exercices de SPEED en différents niveaux de motivation. Chaque sous-exercice comporte cinq niveaux de motivation, allant du débutant au champion. Quel que soit le niveau de motivation, la structure et ce qui est requis des clients restent semblables. Les niveaux de motivation sont cependant reconnaissables à leur graphisme spécifique. Ce qui les différencie, c’est le contexte des tâches à effectuer ainsi que la manière dont sont présentées les stimulations qu’ils contiennent. Cela permet d’offrir plus de variété aux clients au cours des séances prévues pour un sous-exercice.

Principales applications

  • NEURO

Type de test

  • Vitesse de traitement de l'information

Mesure de la capacité en VTS

Langues

  • Allemand

Bon à savoir

Pour stimuler la motivation de la personne, le programme d’entraînement SPEED a mis en place un système de bonus. Chaque sous-exercice offre l’occasion de collectionner des points de bonus en s’entraînant. Toute minute d’entraînement donne droit à un point. Il faut 100 points de bonus pour accéder au niveau de motivation suivant. Les points déjà acquis sont affichés en haut à gauche du plan de la ville.